logo-les-caprices-dalice

Le Sextoy rabbit, qu’est-ce que c’est ?

par | Oct 26, 2021 | Sextoy

Le sextoy rabbit figure parmi les sextoys préférés des femmes depuis plusieurs années. Il fait partie des meilleures ventes, des plus demandés et évolue chaque année pour proposer des innovations toujours plus agréables. Mais qu’est-ce que le rabbit ? Et pourquoi recontre-t-il un tel succès ?

Qu’est-ce qu’un sextoy ?

 

Avant de parler du sextoy rabbit en tant que tel, il est intéressant d’effectuer une petite démarche historique et de comprendre l’histoire singulière de ce jouet.

Un sextoy est un jouet sexuel principalement utilisé pour faciliter et augmenter le plaisir sexuel féminin ou masculin. 

La première apparition connue à ce jour remonte à 28 000 ans avant Jésus-Christ. Il s’agissait d’un godemichet en pierre de quartz, mesurant une vingtaine de centimètres. 

Ainsi, le premier jouet sexuel à faire son apparition est le fameux godemichet, ou olisbos, signifiant phallus de cuir en grec ancien.  Il s’agit d’un objet phallique qui ne vibre pas, destiné à la pénétration.

Le godemichet a évolué au fil de l’histoire, vers un fonctionnement optimisant le plaisir et facilitant sa recherche. C’est ainsi qu’est né le vibromasseur, dispositif vibrant prévu pour stimuler les cellules nerveuses de la zone massée. Ce dernier est développé en 1883 par le docteur Grandville, avec sa célèbre invention, le marteau de Grandville. Il est utilisé par la suite dans les années 1880 par les docteurs pour satisfaire les patientes atteintes d’une supposée « hystérie féminine » et que seul l’orgasme pourrait soulager, il s’impose très rapidement comme l’accessoire parfait du plaisir féminin.

Ce n’est qu’à partir du début des années 1900 que le sextoy commence à être envisagé comme un objet de plaisir et non plus un objet à usage médical et thérapeutique. Le développement massif de l’électricité contribua en outre à rendre ce jouet accessible à de nombreux foyers. 

Qu’il s’agisse du très célèbre « Magic Wand » de la marque japonaise Hitashi, importé plus tard en Europe en 1968 puis dérivé en « Europe Magic Wand » danois pour contourner les restriction européennes ayant conduit à son interdiction, ou encore de l’incroyablement performant Vibromasseur  (ous stimulateur clitoridien) sans-contact « Womanizer Premium » qui rafle tous les louanges, aux Boules de Geisha « Magic Kegel » permettant de satisfaire aux exercices de Kegel pour renforcer le périnée, pour enfin dériver en masturbateur vibrant digital « Magic Finger » de Dorcel et Galet clitoridien « Mimi » de « Je Joue » français, le principe de la vibration adaptée a révolutionné l’approche du plaisir féminin, par la vibration et le jouet.

L’apparition du sextoy rabbit

Mais trêve d’approche historique. Pour comprendre l’apparition du rabbit, qui, comme son nom rappelle la forme d’un lapin, il faut pour cela aborder le sujet des jouets japonais conçus sous la forme d’animaux.

La loi japonaise sur l’obscénité est à la fois sévère et nébuleuse. Elle restreint très fortement la distribution, la présentation et la vente de matériel dit « obscène », qu’elle définit au cours d’une décision rendue par la Cour Suprême Japonaise en 1957 comme étant « ce qui stimule ou suscite volontairement le désir sexuel ou contrevient au sens normal de la modestie sexuelle des personnes ordinaires et est contraire aux idées appropriées de moralité sexuelle ». 

Pour contourner cette loi discutable et hautement subjective, et laisser le jouet sexuel faire sa route au pays du soleil levant, les vendeurs japonais décident de recourir à un stratagème pour le moins audacieux en modélisant ces jouets sous forme d’animaux, tels que le kangourou, la tortue ou encore le castor. 

Puis, en 1983, la marque Vibratex fait son apparition sur le marché, et décide d’importer ces adorables petites bébêtes aux Etats-Unis, pariant pour une addiction future des Américaines à ces nouveaux jouets venus d’Asie.

Dernière question avant de lancer les hostilités, quel animal privilégier ? Le lapin est considéré comme un animal portant chance au Japon, mais ce n’est pas tout. En effet, le lapin correspond dans le calendrier chinois à l’année de naissance de Shay Martin, alors vice-présidente de Vibratex. Ces deux curieuses coïncidences conduisirent ainsi à la naissance du « The Rabbit Pearl ». Un succès mitigé s’en est suivi jusqu’à ce que la modernité ouvre son terrier à notre chouchou.

La télécommande est le fleuron de l’humanité moderne, vous en conviendrez. C’est ainsi que notre ami Lapin s’est doté d’une télécommande pour devenir la nouvelle coqueluche de la femme libérée, « The Rabbit Habit », commercialisé par la boutique d’objets érotiques « Babeland » située à Seattle en 1997. Cet objet enflamma l’Amérique, qui est alors également commercialisée sur la côte Est des Etats-Unis, à New-York, au sein d’une deuxième boutique de la firme nommée « The Pleasure Chest »

La « fièvre du lapin » était née !

Le succès foudroyant : La fièvre cunicole

 

Un événement majeur allait également contribuer à renforcer le succès de notre cher sextoy rabbit, grâce à l’aide de la célèbre série Sex and The City suivie alors par des millions de téléspectateurs. 

L’équipe de production était à la recherche d’un objet innovant à introduire dans un épisode, et visita la boutique « The Pleasure Chest » afin de trouver l’inspiration. Un producteur demande le jouet connaissant le plus de ventes, et il lui fut montré « The Rabbit Habbit », qui lui plut fortement. L’équipe écrivit donc à Vibratex afin de lui demander l’autorisation d’utiliser le lapinesque joujou lors du 9ème épisode de la saga, déclenchant l’engouement général.

Le sextoy rabbit commença à être repris par d’autres boutiques, et trouva un public féminin charmé par tous les avantages procurés par cet agréable jouet. De nombreux magazines et émissions de télévision le consacrèrent, estimant qu’il s’agissait là de la « Rolls Royce des vibromasseurs ».

Le sextoy rabbit consiste aujourd’hui en un jouet à la forme phallique, possédant à sa base une petite tête de lapin, les deux possédant des degrés de vitesses et de vibrations pouvant être facilement réglable. L’association des deux permet une stimulation à la fois par la pénétration et par le titillement du clitoris, offrant une vague de plaisir garantie à chaque utilisation. Il est fortement conseillé de lubrifier le jouet avant une pénétration, puis d’insérer ce dernier lentement avant d’activer l’engin pour un agréable moment. 

Le lapin est aujourd’hui décliné sous de nombreuses formes et pour tous les goûts, permettant de trouver facilement son bonheur. Et en avant-première, nous vous livrons un petit secret : La célèbre marque « Womanizer » a prévu de sortir un Rabbit basé sur sa technologie incroyable de stimulation par aspiration, de quoi promettre de folles parties de plaisir à venir…

logo-les-caprices-dalice

Aidez moi à choisir mon sextoy

3 clics pour savoir quel sextoy vous correspond

À lire aussi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

#LCDA

Suivez-nous sur Instagram

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique