logo-les-caprices-dalice

Le clitoris est un bouton magique et fascinant créé pour nous procurer du plaisir.  76% des femmes déclarent avoir besoin d’une stimulation plus ou moins directe du clitoris pour atteindre l’orgasme. 

Nous avons de nombreuses zones érogènes dans notre corps (dont la stimulation provoque une réponse sexuelle) telles que le cerveau, les régions génitales, les mamelons, les lobes des oreilles et la peau en général. Mais pour les femmes, le clitoris est le roi du plaisir. Si vous lui donnez de l’amour, une bonne stimulation et la bonne pression, il peut vous emmener voir les étoiles que ce soit avec les doigts, la langue ou un sextoy comme le stimulateur clitoridien. C’est pourquoi nous voulons vous en dire un peu plus sur les caractéristiques du clitoris.

 

Petite histoire sur le clitoris

 

Son beau nom vient du grec kleitorís (κλειτορίς). La théorie la plus populaire est qu’il a été nommé d’après kleitýs (colline), car il ressemble à une petite montagne. Mais il y a ceux qui défendent une autre origine : kleis (clé). Cette dernière version défend la théorie selon laquelle il s’appellerait ainsi car il est la clé du plaisir. 

Bien qu’il soit aussi vieux que l’humanité, la « naissance » officielle du clitoris remonte à 1559. L’anatomiste italien Mateo Realdo Colombo l’a disséqué pour tenter de le relier aux fonctions de reproduction. Mais comme la stimulation du clitoris n’a pas permis d’obtenir une grossesse et que le plaisir féminin était mal vu à cette époque, les recherches ont été arrêtées. Et ce n’est que dans les années 50 (au 20e siècle) que les recherches ont repris ! 

Il n’a été considéré comme « le centre du plaisir » qu’en 1976, année où la sexologue et écrivaine Shere Hite a publié le Hite Report, une étude sur la sexualité féminine. Enfin, quelqu’un s’est donné la peine d’interroger directement les personnes ayant des clitoris à ce sujet pour en savoir plus sur cet organe.

 

L’anatomie du clitoris

 

Le clitoris a une tête, un capuchon et des jambes. Si on le regarde avec un miroir, seule une petite partie de son anatomie est visible : le gland, qui peut être recouvert par le prépuce (le capuchon) pour le protéger. Comme un iceberg, la plus grande partie est cachée : on ne voit qu’un quart de son corps mais dans son intégralité il fait environ 11 cm ! 

Le clitoris compte 8 000 terminaisons nerveuses et est le seul organe du corps dont la fonction principale est de donner du plaisir. Parce qu’il contient tant de terminaisons nerveuses, il est extrêmement sensible à la stimulation et au plaisir, et il est considéré comme l’épicentre de l’excitation sexuelle.

Le saviez-vous ? Le clitoris et le pénis sont super similaires. En fait, ils ont les mêmes structures : prépuce, gland, frein, corps spongieux et caverneux. Et ils ont la même origine, mais leurs parties se développent différemment au cours du développement fœtal.

 

schema-clitoris

Comment stimuler le clitoris ?

 

La stimulation clitoridienne est la forme de masturbation la plus courante chez les femmes. C’est aussi le moyen le plus simple et le plus rapide d’atteindre l’orgasme, à la fois individuellement et en couple. A noter qu’il n’existe pas de technique de stimulation infaillible car chaque clitoris possède une sensibilité différente.

Le plus conseillé est de combiner les différentes techniques de stimulation et de varier la vitesse pour la rendre plus agréable.

Gardez à l’esprit que le gland du clitoris est extrêmement sensible, il est donc préférable de toujours appliquer un lubrifiant à base d’eau avant de commencer la masturbation pour éviter tout inconfort.

 

3 curiosités du clitoris

La taille

 

La taille du gland varie de celle d’un pois à la taille d’un cornichon. Le gland et le capuchon clitoridien peuvent être complètement différents selon les personnes. Tous les clitoris sont différents. La taille moyenne serait de 1 cm, mais ils peuvent être un peu plus grands ou beaucoup plus petits.

Et en parlant de mythes : la taille n’a aucune influence pour apprécier le sexe, le nombre de terminaisons nerveuses est le même dans un gros clitoris et dans un plus petit.

 

L’érection

 

Lorsque l’excitation arrive, l’une des conséquences de cela est qu’il y a un afflux de sang qui gonfle littéralement tout le tissu clitoridien, c’est-à-dire que vous avez une érection. Ainsi, le clitoris grossit et est prêt pour une séance de plaisir.

Cette érection se produit-elle juste à cause de l’excitation ? Pas nécessairement. L’érection, ainsi que la lubrification vaginale, se produit également lorsque nous dormons et c’est quelque chose de très naturel. De plus, cet événement est un signe de bonne santé et de bon fonctionnement de notre corps.

 

Le clitoris sensible

 

Il y a beaucoup de femmes qui, après avoir eu un orgasme, peuvent ressentir une hypersensibilité dans le clitoris et ne veulent pas continuer la stimulation. Cela se produit généralement plus avec un partenaire qu’avec la masturbation en solo, la raison est très simple : lorsque vous vous masturbez, vous contrôlez davantage le rythme et la pression que lorsque votre partenaire le fait. Une bonne astuce pour les clitoris très sensibles est de se masturber par-dessus vos sous-vêtements.

 

Pour conclure

Le clitoris est un organe qu’il ne faut pas négliger car il peut vous faire ressentir beaucoup de plaisir. Prenez soin de lui, ne lui mettez pas trop de pression et surtout jouez beaucoup avec lui.

Que ce soit en solo ou en couple, il existe de multiples façons de prendre du plaisir en stimulant le clitoris. Alors, à vous d’expérimenter et de trouver celle qui vous fait grimper au rideaux !

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique