logo-les-caprices-dalice

Lorsque nous aimons quelque chose, notre cerveau libère, parmi tant d’autres, une substance appelée « dopamine » (ou neurotransmetteur de récompense) qui nous rend heureux et nous donne envie de répéter cette expérience.

Par exemple, on a envie de manger à nouveau du chocolat, de revoir un autre chapitre de notre série préférée ou de revoir la personne qu’on aime. Et cette envie provoque chez nous un sentiment de plaisir anticipé : quand on sait qu’on va faire la fête (et qu’on en a envie), on a un high. Maintenant, que se passe-t-il si le plan est annulé à la dernière minute ? Nos attentes sont au plus bas, tout comme notre niveau de dopamine.

Eh bien, toutes ces choses qui nous procurent du plaisir peuvent générer une certaine addiction, justement parce que l’être humain est « insatiable » et que notre cerveau cherche des récompenses pour que nous soyons de bonne humeur. Aussi, si ce que l’on veut ne demande pas beaucoup d’efforts, c’est encore plus addictif.

 

L’orgasme peut être addictif

Quand on pense à l’orgasme en ces termes, le principe est exactement le même : on peut développer une addiction au plaisir sexuel, et encore plus si on y parvient avec des sextoys.

Un vibromasseur et un stimulateur clitoridien sont des jouets qui, avec peu d’effort, nous procurent des sensations puissantes car ils stimulent les nerfs de la vulve et du clitoris qui répondent spécifiquement aux vibrations et à la pression (et à la chaleur si le jouet a un effet chauffant).

Cela signifie qu’ils sont comme une musique pour nos oreilles, comme des couleurs pour notre rétine, comme un parfum pour notre odorat ou comme un chocolat pour notre palais.

Les jouets sexuels sont conçus pour produire des stimuli particuliers qui attirent l’attention de nos nerfs et ceux-ci produiront une réponse nerveuse qui se traduira par un message pour notre cerveau. Ce message est mélangé à de nombreux autres stimuli internes et externes (par exemple, notre humeur, notre désir, notre stress, si nous sommes dans un endroit confortable, si nous ne ressentons pas de douleur…) et peut être répondu par l’orgasme.

Cela signifie-t-il que les jouets sexuels créent une dépendance ?

Non. Comme le téléphone, une console de jeu vidéo, un livre ou des cookies Oreo ne sont pas forcément addictifs. Alors, puis-je profiter de jouets érotiques sans souci ? La réponse est : Oui absolument.

Lorsque nous savons que les sextoys sont faits pour que nous en profitions (seuls ou en couple) et qu’ils nous aident à enrichir notre vie sexuelle, ils sont les compagnons parfaits.

Quand un objet devient-il addictif ?

Comme toute addiction, lorsqu’elle devient un comportement envahissant, invalidant et compromet notre sphère personnelle, professionnelle et sociale.

Autrement dit, si notre vie commence à être conditionnée par le jouet sexuel : je ne sors pas de la maison pour passer la journée avec mon stimulateur clitoridien, je ne veux pas faire l’amour avec d’autres personnes car mon godemichet fait tout pour moi, je suis en retard au travail parce que je prends du plaisir avec mon vibromasseur

Le problème est pourquoi nous décidons d’acheter un jouet sexuel : si j’achète un jouet parce que je ne sais pas me toucher ou que je ne sais pas comment atteindre l’orgasme par moi-même, je déléguerai toute la responsabilité de mon plaisir à un objet et, potentiellement, je ne saurai pas me dégager de cet objet, objet qui me procure du plaisir sans effort.

La même chose se produit si je l’achète parce que je ne sais pas comment dire à mon partenaire ce que j’aime et ce que je n’aime pas : le jouet comble ce vide appelé manque de communication, ce qui rendra plus difficile pour moi de m’en passer.

Pourquoi arrêtes-tu de me donner du plaisir ?

Notre corps, après des stimulations égales et répétées, passe par un moment d’adaptation. Cela signifie qu’il ne répond plus avec la même intensité à ce stimulus. Nous avons donc besoin d’une pause pour nous re-sensibiliser.

Par exemple, lorsque nous entrons dans une pièce et qu’il y a un parfum particulier, au bout d’un moment nous cessons de le percevoir car nos nerfs sont devenus saturés et se sont habitués à cette odeur.

Pour le sentir à nouveau, il faut sortir un moment pour se « désintoxiquer » ou s’exposer à une dose plus forte de ce parfum.

Vous est-il arrivé de monter le niveau de vibration à 10 alors qu’avant 2 suffisait ? C’est peut-être le signe qu’il faut faire une pause dans l’utilisation de votre jouet sexuel.

Mais pas de panique, ce n’est pas irréversible. Les nerfs continuent de fonctionner parfaitement, ils ne sont pas perdus. Leur seuil de réponse a tout simplement beaucoup augmenté, mais il redescendra.

Comment ne pas devenir accro à son sextoy ?

La première chose est de savoir pourquoi nous utilisons et apprécions notre sextoy.

Si notre vie sexuelle, notre connaissance de soi et notre communication de couple nous satisfont et que nous n’avons besoin de rien d’autre, il est probable que nous ne développerons pas d’addictions.

Que faire si je suis déjà accro à mon jouet intime ?

Comme pour tout comportement addictif, le plus important est de passer par le sevrage.

Ce temps de pause peut être un bon moment pour expérimenter d’autres manières d’atteindre le plaisir : les mains, les fantasmes, les histoires érotiques, d’autres jouets différents, etc.

Tout cela nous donnera des outils très précieux, nous apprendrons à mieux nous connaître et nous remettrons en question notre potentiel érotique. De plus, nous élargirons notre répertoire sexuel.

Quand la fièvre du jouet est retombée, on peut le reprendre en l’intégrant à de nouvelles pratiques, sensations, stimulations… C’est un apprentissage de la conscience et des limites. Tout comme, autant que nous l’aimons, nous ne mangeons pas tous les jours de la pizza, mais nous l’alternons et la combinons avec d’autres plats.

Pour conclure

Comme vous pouvez le voir, être accro à son sextoy n’est pas grave. L’important est de savoir quand son utilisation devient addictive et incontrôlable. Vous pouvez alors prendre des mesures pour retrouver une utilisation plus mesurée et plus saine de votre sextoy.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique