logo-les-caprices-dalice

L’orgasme fait partie de ces choses que bon nombre d’hommes et de femmes cherchent à atteindre à tout prix. Mais on n’atteint pas l’orgasme en appuyant simplement sur un bouton.

Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour rendre l’orgasme encore plus incroyable. Nous verrons également que jouissance et orgasme ne vont pas toujours de pair.

 

Oui, les orgasmes peuvent être encore plus incroyables si vous suivez ces 8 conseils

 

Vous avez sûrement remarqué que les orgasmes peuvent avoir des intensités différentes. Et cela dépend de plusieurs facteurs que nous pouvons entraîner.

 

Fantasmez érotiquement

Avoir une imagerie érotique étendue augmente les chances d’avoir des orgasmes super agréables (et même multiples !).

Les fantasmes sont une sphère de plus de notre sexualité et nous pouvons les utiliser à notre avantage, car ils nous aident à nous exciter, à provoquer une réponse sexuelle et, par conséquent, à atteindre l’orgasme et le bien-être sexuel.

 

Connectez-vous avec le moment présent

Pratiquer le sexe conscient nous aide à nous connecter avec notre plaisir, nos sensations et notre jouissance, atteignant l’orgasme plus facilement et plus intensément.

Bien que cela puisse sembler évident, en ces temps, il peut être difficile d’être pleinement présent (et nous sommes à l’ère de la surstimulation). Apprendre à être présent et à apprécier ce que nous faisons est essentiel pour tous les aspects de la vie.

 

Jouez avec tous les sens

Normalement, nous nous concentrons sur les organes génitaux et oublions que tous nos sens sont impliqués dans le plaisir. Jouer avec les sens, les exalter (par exemple, par les goûts et les odeurs) ou nous priver de certains d’entre eux peut nous rapprocher de l’orgasme.

 

Tonifiez le plancher pelvien

Le plancher pelvien est l’ensemble des muscles situés dans le bas-ventre et qui maintiennent en place tous les organes du bassin : vagin, urètre, vessie, utérus et rectum.

Entraînez nos muscles pelviens grâce à des exercices et des accessoires tels que les boules chinoises, des boules de geisha ou des boules Kegel, cela nous aidera à avoir des orgasmes plus puissants et durables (et à améliorer la lubrification !).

 

Variez les stimulations

Ne restez pas sur les mêmes stimulations sexuelles ! Le fait de varier les sensations, les zones du corps et les postures augmente le plaisir, améliore les chances d’atteindre l’orgasme et renforce le désir érotique.

L’attente et le fait de ne pas savoir ce qui va suivre nous motivent et maintiennent notre attention sur ce que nous faisons.

 

Communication érotique

Il a été démontré que la communication érotique améliore la puissance et le plaisir sexuel, en augmentant l’intensité des orgasmes, même à travers des propos cochons. D’ailleurs la communication est l’un des moyens les plus puissants d’exprimer l’érotisme.

Pour que ce moyen soit efficace, il faut se sentir à l’aise et trouver sa propre formule. N’essayez pas d’être qui vous n’êtes pas, trouvez la voie qui vous convient le mieux (et qui convient aussi à votre partenaire).

 

Utilisez des jouets érotiques

Les stimulations et l’effet de surprise que procurent les sextoys se traduisent par des sensations extraordinaires pour le cerveau, qui, bien sûr… favorisent aussi l’orgasme !

Ils permettent de découvrir votre corps et de savoir ce que vous aimer et ce que vous aimez moins.

 

Optez pour les lubrifiants

Vous ne vous y attendiez pas ? Eh bien, il est scientifiquement prouvé que les lubrifiants améliorent l’orgasme, augmentent l’excitation et le plaisir.

L’utilisation de lubrifiant est toujours une bonne décision lorsqu’il s’agit d’entretenir des relations : c’est une ressource qui vous aidera à porter vos expériences sexuelles à un autre niveau et à éviter les frictions.

Chez Les Caprices d’Alice on vous recommande l’utilisation de lubrifiants composés à base d’eau. Ils respectent votre corps et si vous les utilisez avec nos sextoys, sachez que ces types de lubrifiants permettent de préserver la douceur de leur enveloppe ultra douce en silicone.

Lubrifiant

L’orgasme doit toujours être atteint ?

Vous avez peut-être déjà rencontré une personne qui a simulé. Mais pourquoi faisons-nous cela ?

 

L’impératif orgasmique

Selon une étude de 2019 publiée dans les Archives of Sexual Behavior, près de 60% des participantes, des femmes hétérosexuelles âgées de 18 à 94 ans, ont déjà simulé un orgasme lors d’une relation sexuelle. Certaines des principales raisons sont de faire en sorte que leur partenaire se sente bien ou de réaffirmer qu’ils sont des êtres sexuels.

Cependant, ce ne sont que la pointe de l’iceberg d’un problème beaucoup plus important appelé l’impératif orgasmique. Bien que le nom sonne très grand, le concept est très simple et touche tout le monde. L’impératif orgasmique est l’hypothèse selon laquelle toutes les personnes doivent atteindre l’orgasme lorsqu’elles ont des relations sexuelles.

 

En raison de la libération sexuelle, de la pornographie et du cinéma et, surtout, de la définition même de l’orgasme (le point culminant du plaisir sexuel), notre perception du sexe s’est construite sur la base de l’orgasme comme élément essentiel et incontournable. Non seulement l’orgasme doit se produire pour que le sexe soit considéré comme du sexe, mais pour que les rapports sexuels soient considérés comme bons et réussis. C’est-à-dire que l’orgasme est le système d’évaluation du plaisir et est devenu le critère avec lequel le succès du sexe lui-même et de la relation est mesuré. C’est pourquoi nous simulons des orgasmes.

 

Est-il nécessaire d’atteindre l’orgasme ?

Non, comme vous vous en doutez, ce n’est pas nécessaire. S’il est vrai qu’il ne faut pas être naïf, car tout le monde veut atteindre l’orgasme, l’idéal est de ne plus associer l’orgasme à la réussite d’une expérience sexuelle.

En général, cela nous met beaucoup de pression lorsqu’il s’agit d’avoir des relations avec une autre personne et peut finir par conduire à l’anxiété. En même temps, cela nous éloigne de l’objectif principal du sexe qui est le plaisir.

 

De l’obligation de l’orgasme au déni

Une pratique récurrente au sein de la communauté BDSM est le déni d’orgasme. Comme son nom l’indique, il consiste à ne laisser en aucun cas son partenaire sexuel atteindre l’orgasme, dans une dynamique de pouvoir, dans le but d’intensifier la tension érotique. C’est-à-dire que la personne qui acquiert le rôle de dominance interdit à la personne soumise d’atteindre l’orgasme pendant une période de temps qui peut aller de la durée de la rencontre sexuelle à des jours, des semaines ou des mois.

Cependant, il n’est pas nécessaire d’être dans un contexte de domination avec son partenaire pour que cela se produise ; une personne peut prendre elle-même la décision de s’abstenir d’orgasme.

Cette pratique est un excellent outil pour lutter contre l’impératif orgasmique car la récompense est précisément psychologique plutôt que physique : votre esprit n’attend plus d’orgasme, donc, les attentes et les pressions ou frustrations éventuelles disparaissent. C’est une grande libération et, bien que vous sachiez qu’il n’y aura pas d’orgasme, l’expérience est extrêmement agréable, car tout l’accent est mis sur la stimulation, les sensations et le plaisir.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique